#1 24/02/2018 08:40:53

Sinclair
Membre

Présentation

Bonjour,
J'ai ouvert un PEA en 2000 et j'ai confié mes économies à ma banque via un mandat de gestion !
Après avoir constaté que ces placements étaient complétement pourris j'ai décidé de sélectionner mes FCP moi même ce qui a radicalement augmenté la perf de mon PEA.
Depuis quelques années, la moitié de mon capital est investi en action pour plus de rendement.

Hors ligne

24/02/2018 08:40:53

Pub

Re : Présentation



#2 24/02/2018 09:34:54

Nivelle
Membre

Re : Présentation

Attention : + de rendement = prise de risques beaucoup plus élevé========>  voire beaucoup plus

Hors ligne

#3 24/02/2018 09:42:29

Franck
Administrateur

Re : Présentation

Bonjour et bienvenue sur le forum !

En 2000, il devait être effectivement difficile d'avoir de bons conseils en matière d'OPCVM de la part d'une banque !! J'en ai moi aussi fait les frais durant quelques années.


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#4 24/02/2018 09:42:41

Sinclair
Membre

Re : Présentation

Bonjour Nivelle
Je ne suis pas sûr que le rendement soit accompagné de risques.
Les meilleurs FCP entre 2004 et 2008 sont pour la plupart dans mon classement des meilleurs FCP entre 2014 et 2018
Donc, je ne vois pas quels sont les risques dont tu parles.

Hors ligne

#5 24/02/2018 09:43:38

Sinclair
Membre

Re : Présentation

Bonjour Franck !

Merci pour ce forum, que je découvre bien tard smile

Hors ligne

#6 24/02/2018 09:50:35

Nivelle
Membre

Re : Présentation

Je suis certain que plus de rendement c'est plus de risques
Depuis 10 ans, tout roule, ou presque, mais n'oublie pas la vraie crise, comme en 2008 = beaucoup de fonds ont chuté de 50 % et mis au minimum 2 à 3 ans pour revenir ( certains n'y sont encore pas )

Hors ligne

#7 24/02/2018 10:21:02

Sinclair
Membre

Re : Présentation

Oui, c'est vrai, je m'en souviens, ça peut encore arriver et pour y faire face, je compte sur ma capacité à me désengager rapidement.
La chute entre 2007 et 2009 a duré 2 ans, je pense qu'il est nécessaire de vendre en moins d'un mois en cas de crise même si le coût de souscription aurait tendance à nous inciter à rester.

Hors ligne

#8 24/02/2018 11:54:15

Claudibus
Membre

Re : Présentation

Sinclair, on n'est pas dans l'investissement en titres vifs. Pourquoi vendre "son" ou "ses" opcvm s'ils sont, même dans la tourmente, restés parmi les meilleurs de leur catégorie ?... Ça me paraître être un contre sens. Quoi faire pendant la tourmente ? Comment ne pas rater l'incontournablement ardu et immanquablement raté "Timing" et faire ce que font les moutons : vendre trop tard, acheter trop tôt... ou trop tard... Un Fonds est "notre Maison" Si elle est bonne, pour autant elle ne saurait éviter la tourmente. Mais pendant la tourmente, elle a de multiples moyens de préparer les lendemains qui chantent.... à condition qu'on ne quitte pas tous le navire.

Dernière modification par Claudibus (24/02/2018 11:55:58)

Hors ligne

#9 24/02/2018 13:53:00

dav69
Membre

Re : Présentation

Sinclair a écrit :

je pense qu'il est nécessaire de vendre en moins d'un mois en cas de crise même si le coût de souscription aurait tendance à nous inciter à rester.

Cependant comme on ne sait jamais s'il s'agit d'une correction minime pour repartir derrière comme ce qu'on vient de connaitre ou d'une crise plus profonde il est difficile d'estimer l'ampleur de la chute et de sortir dans le bon timing des marchés.

Et puis à l'heure des algos et des robots, la prochaine crise pourrait être un krach éclair et une chute de + de 10% en une journée donc impossible à vendre dans les temps (un peu la séance de début février en pire!). Pour rappel dow jones -22,6% le 19 octobre 1987 en une journée.

Hors ligne

#10 24/02/2018 17:01:45

Sinclair
Membre

Re : Présentation

Claudibus a écrit :

Sinclair, on n'est pas dans l'investissement en titres vifs. Pourquoi vendre "son" ou "ses" opcvm s'ils sont, même dans la tourmente, restés parmi les meilleurs de leur catégorie ?... Ça me paraître être un contre sens.

Bonjour Claudibus,
Merci, je comprend que mon approche est proche de celle de titres vifs. (Et ça ne me semble pas être une mauvaise chose)
Cela vient du fait qu'entre 2007 et 2009 j'ai vu mon patrimoine fondre et j'en garde l'idée que j'aurai mieux fait de passer en liquidités pendant cette période.
... mais il n'est pas exclu que tu arrives à me convaincre d'être plus fidèle à mes FCP wink

Claudibus a écrit :

Un Fonds est "notre Maison" Si elle est bonne, pour autant elle ne saurait éviter la tourmente. Mais pendant la tourmente, elle a de multiples moyens de préparer les lendemains qui chantent.... à condition qu'on ne quitte pas tous le navire.

Sur ce point, je ne suis pas d'accord, je ne dois rien à mes gestionnaires et je les quitterai sans le moindre scrupule en cas de mauvais résultats. Quitte à y revenir si leurs résultats s'améliorent.

Claudibus a écrit :

Quoi faire pendant la tourmente ? Comment ne pas rater l'incontournablement ardu et immanquablement raté "Timing" et faire ce que font les moutons : vendre trop tard, acheter trop tôt... ou trop tard...

dav69 a écrit :

Cependant comme on ne sait jamais s'il jamais d'une correction minime pour repartir derrière comme ce qu'on vient de connaitre ou d'une crise plus profonde il est difficile d'estimer l'ampleur de la chute et de sortir dans le bon timing des marchés .

Je vous trouve un peu fataliste sur ce coup là, il y a des indicateurs qui permettent d'estimer si la période de récession est terminée ou pas.
Le plus simple étant d'attendre que le cac40 repasse au dessus de sa moyenne mobile (Méthode weinstein) et y'en a plein d'autres.

dav69 a écrit :

Et puis à l'heure des algos et des robots, la prochaine crise pourrait être un krach éclair et une chute de + de 10% en une journée donc impossible à vendre dans les temps (un peu la séance de début février en pire!) . Pour rappel dow jones -22,6% le 19 octobre 1987 en une journée.

C'est possible aussi, raison de plus pour viser les meilleurs perf pendant les bonnes années puisqu'on va immanquablement se prendre des chutes d'au moins 10% si ce n'est pas plus en période de récessions.

En bref, ma stratégie est de maximiser les gains et de limiter les pertes, ce qui implique d'être opportuniste.
Mon patrimoine alterne entre des +200% et des -50% ce qui lui permet de croître sur le long terme.

Hors ligne

#11 24/02/2018 17:21:27

Nivelle
Membre

Re : Présentation

Il y a une vingtaine d'années FIDELITY avait sorti une étude sérieuse démontrant que rester investi n'était pas la plus mauvaise solution : bien sûr avec un bon gérant
Rater les 5 meilleurs journées de l'année est la catastrophe------si en plus on subit les 5 plus mauvaises -------

Hors ligne

#12 24/02/2018 19:59:23

Claudibus
Membre

Re : Présentation

Juste un mot pour dire à Sinclair que gérer "profitablement" un portefeuille de titres vifs nécessite l'utilisation de sommes considérables que nous n'avons pas. Nécessite aussi un niveau pro que nous n'avons pas non plus. A défaut, se préparer à y laisser pas mal de plumes.

Hors ligne

#13 24/02/2018 23:05:34

Sinclair
Membre

Re : Présentation

Nivelle a écrit :

Il y a une vingtaine d'années FIDELITY avait sorti une étude sérieuse démontrant que rester investi n'était pas la plus mauvaise solution : bien sûr avec un bon gérant
Rater les 5 meilleurs journées de l'année est la catastrophe------si en plus on subit les 5 plus mauvaises -------

Oui c'est vrai !
Rester investi permet d'augmenter son patrimoine avec un taux équivalent aux indice de références (sauf que ça n'est pas assez pour moi wink )
Rater les 5 pires journées donne de supers rendements.
A noter que cette analyse est vraie avec des FCP comme des actions

Claudibus a écrit :

Juste un mot pour dire à Sinclair que gérer "profitablement" un portefeuille de titres vifs nécessite l'utilisation de sommes considérables que nous n'avons pas. Nécessite aussi un niveau pro que nous n'avons pas non plus. A défaut, se préparer à y laisser pas mal de plumes.

Là Claudibus, ça me semble être des croyances très personnelles que je ne partage pas.
Mon rendement n'a fait qu'augmenter quand je suis passé du mandat de gestion à une gestion perso de mes FCP puis à des actions.
Et quand je dis que ma perf s'est améliorée, c'est une perf relative aux indices de référence pour gommer l'impact du marché.

... mais après tout, je ne suis pas là pour convaincre qui que ce soit de l’intérêt d'une gestion qu'on pourrait qualifier de "dynamique"
cependant, je défendrai toujours l'idée que pour gérer "profitablement" un portefeuille :
- il n'est pas nécessaire d'avoir des sommes considérables,
- il n'est pas nécessaire d'avoir un niveau pro
- il n'est pas nécessaire d'y laisser des plumes

Un tel message distille selon moi des peurs incapacitantes.

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis