#1 26/07/2011 16:07:50

Franck
Administrateur

droits d'entrée, droits de sortie, frais de gestion

Bonjour,

Beaucoup de néophytes s'y perdent un peu avec tous ces frais et sont parfois inquiets d'avoir à payer de multiples commissions ! Voici un petit récapitulatif des frais liés à la souscription, à la possession et à la vente d'un OPCVM (SICAV et FCP) :

On peut résumer ces frais à trois grandes catégories : les frais d'entrée, les frais de sortie et les frais de gestion. Les deux premiers viennent augmenter le prix à la souscription ou diminuer le prix lors de la vente. Les derniers sont acquis par le gestionnaire et sont déduits de la valeur liquidative de l'OPCVM. Avant de fuir cette page, sachez que dans bien des cas vous ne paierez ni droits d'entrée, ni droits de sortie et que les frais de gestion pourront au final n'avoir qu'une influence mineure sur vos gains !

Les frais de souscription ou droits d'entrée
Les frais de souscription payables lors de l'achat de l'OPCVM correspondent le plus souvent à un pourcentage plus ou moins élevé en fonction des produits (parfois nul lorsque la société émettrice de l'OPCVM est "partenaire" du courtier ou de l'établissement bancaire). Ces frais s'ajoutent au montant brut d'achat. Ils servent à payer l'acte de commercialisation. L'investisseur les règle soit à l'organisme chargé de la distribution (courtier, banque ...) soit à la société de gestion (commissions non acquises à l'OPCVM) ou directement à l'OPCVM (commissions acquises). Selon les produits, les frais d'entrée peuvent être forfaitaires ou dégressifs en fonction du montant investi.

Exemple : vous achetez 10 parts d'un fonds dont la VL est de 80 € et dont les droits d'entrée sont de 2%
==> vous allez devoir payer 10x80 + 800x0,02 = 816 €


Les frais de rachat ou droits de sortie
Ces frais fonctionnent généralement sur un mode identique aux frais d'entrée. Ils viennent diminuer le montant de rachat mais ne sont pas systématiques. Certaines sociétés peuvent les pratiquer de manière à limiter les sorties intempestives et garantir ainsi un flux de rachats limité.

Exemple : vous vendez 10 parts du fonds précédent dont la VL est maintenant de 100 € et dont les droits de sortie sont de 1%
==> vous allez récupérer 10x100 - 1000x0,01 = 990 €

Les frais de gestion
Entre l'achat et la revente plusieurs types de frais peuvent être réclamés et directement prélevés sur l'actif du fonds. Ces frais comprennent en premier lieu les frais de fonctionnement et de gestion qui sont prélevés pour rémunérer le service de la gestion et le coût de la distribution. Ces frais de gestion et de fonctionnement représentent un pourcentage de l'actif géré prélevé directement sur l'actif à chaque valorisation autrement dit à chaque calcul de la valeur liquidative. Ces frais sont variables et peuvent prévoir parfois une commission de surperformance lorsque les objectifs de rendement fixés sont dépassés.
À ces frais peuvent s'ajouter des coûts générés par l'investissement dans d'autres OPCVM. Ainsi, un fonds qui investi dans un autre fonds cumule les frais indirects et directs.
Enfin, des frais de transaction sont également prélevés pour rémunérer les frais de courtage et de négociation lorsque le gérant du portefeuille procède à des achats et ventes de titres.

Exemple : dans le cas du fonds précédent, les frais de gestion sont de 1,8% et une commission de surperformance de 20% est appliquée lorsque le rendement du fonds dépasse celui de l'indice CAC40. Pour le calcul de votre valorisation au jour J, cela ne change rien. Vous continuez d'appliquer la formule suivante : valorisation = nombre de parts x VL
(mais la VL sera régulièrement rognée par ces frais) 

Autres frais
À l'ensemble de ces frais s'ajoutent des prélèvement fiscaux et sociaux de sortie plus ou moins importants selon le type de support (compte-titres, PEA, assurance-vie).

Exemple : en cas de vente d'un OPCVM sur un compte-titres, quel que soit le montant de la vente, la taxation est de 15,5% de prélèvements sociaux + une imposition soumise au barème de l'impôt sur le revenu.


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis