#1 06/07/2011 07:55:59

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Bonjour,
Voici la dernière lettre du mois de Carmignac Gestion, où il est question de "l’opportunité de générer de nouveau au second semestre la performance souhaitée" et où il est précisé que Carmignac Invest. et Patrimoine sont (en actions) investis à plus d’un tiers sur la sphère émergente.

http://www.carmignac.fr/_docs/publicati … e70942.pdf


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

06/07/2011 07:55:59

Pub

Re : Lettres Carmignac Gestion



#2 10/09/2011 10:13:31

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Bonjour,

La traditionnelle lettre mensuelle de la société de gestion : http://www.carmignac.fr/_docs/publicati … e75325.pdf


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#3 09/01/2012 17:26:21

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Bonsoir,

La lettre de début d'année : 2012, une année très Rock 'n' Roll ?


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#4 14/02/2012 16:36:28

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Bonjour,

En date du 07/02, les Perspectives économiques & Stratégie d’investissement pour le 1er trimestre 2012.

Bonne lecture !


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#5 09/03/2012 17:59:10

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

La lettre du mois de mars 2012 :

C'est un peu plus que de l'économie


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#6 10/04/2012 18:55:28

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#7 31/07/2012 15:04:50

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#8 10/10/2012 15:46:56

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#9 28/11/2012 15:53:08

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#10 08/12/2012 08:01:53

Norman
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

La lettre du mois de décembre :

Cycles, tendances longues et cygnes noirs

http://www.carmignac.fr/fr/lettre-mensuelle.htm

Hors ligne

#11 26/03/2013 18:09:41

franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Les vues de Carmignac Gestion sur l’Europe, en particulier au sujet de Chypre, et sur la Chine :

Sandra Crowl sur Bloomberg le 21/03

La stratégie d'investissement et l'analyse des actions européennes :

Laurent Ducoin sur Cash.ch


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#12 11/05/2013 04:45:35

May-the
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Perspectives économiques pour le second semestre de Carmignac gestion, publiée le 10 Mai 2013

http://www.carmignac-gestion.fr/_docs/d … 07/617.pdf

Il est question du soutien des banques centrales, de la thématique de la croissance aux États-Unis (triplement de l'exposition !) et du Japon. Comme dans l'article de BlackRock les États-Unis semblent un thème central chez Carmignac.

Hors ligne

#13 11/05/2013 18:15:44

Norman
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Merci pour ce message. Carmignac est toujours intéressant à suivre, et Carmignac Investissement semble bien se comporter depuis le début de l'année.

Hors ligne

#14 11/05/2013 22:34:31

May-the
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Etant client Carmignac, je pense en effet qu'ils font de très bonnes analyses, mais que depuis quelques temps ils ont du mal à aligner leur performance sur leurs intentions...les fonds sont-ils devenus trop gros ou y a-t-il d'autres raisons, je ne sais pas mais en tous cas leurs propos sont toujours très intéressants quitte à mettre en pratique sur d'autres fonds que les leurs...

Hors ligne

#15 11/10/2013 20:37:38

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

La note de Carmignac du mois d'octobre (par Dider Saint-Georges) :

«Ainsi l’alerte au feu était bien prématurée…»


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#16 10/11/2013 17:43:45

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

"Les marchés bénéficient de liquidités abondantes et de la croissance modérée de l’économie mondiale"

Perspectives économiques et stratégie d'investissement - 4eme trimestre 2013


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#17 10/12/2013 17:37:42

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

La note de Carmignac du mois de décembre (par Dider Saint-Georges) :

Eloge de la vision longue


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#18 10/01/2014 12:39:02

May-the
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Hors ligne

#19 02/02/2014 21:25:47

Brouxd
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Hors ligne

#20 31/07/2014 16:06:55

Brouxd
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Plus personne ne parle de Carmignac sur ce forum…
C'est la rançon d'une approche macro qui me semble plus aléatoire sur le LT que l'approche value. Dingue comme les communiqués de Carmignac ne parlent presque pas des entreprises dans lesquels ils investissent, mais uniquement de taux, de devises et de croissance/décroissance…

Mais les vieux lions ne meurent jamais, il reviendra un jour au top

http://www.boursorama.com/actualites/ca … a57126ac0b

Hors ligne

#21 31/07/2014 16:09:11

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Personne n'en parle mais je pense que beaucoup (pas forcément sur ce forum), dont ceux dont les portefeuilles sont gérés par des CGP, doivent encore en posséder. wink


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#22 31/07/2014 16:21:51

Brouxd
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Presque 50Mds€ sous gestion, cela doit concerner effectivement encore beaucoup de monde...

Hors ligne

#23 01/08/2014 03:08:26

May-the
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Passage très pénible chez Carmignac, cf article des Echos avec près de 10% de décollecte et des "convictions" qui n'en sont pas vraiment - sauf le Japon, qui est un choix surprenant.

http://www.lesechos.fr/finance-marches/ … 023659.php

Hors ligne

#24 11/10/2014 10:43:05

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Le 8 octobre 2014, Didier Saint-Georges aborde les stratégies et les perspectives sur le marchés européens et américains au 4ème trimestre 2014 :

Emission BFM Business


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#25 11/10/2014 14:40:06

May-the
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Intéressant. Il n'y a pas à dire: la macro ils adorent chez Carmignac...

Hors ligne

#26 11/10/2014 15:26:21

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Toutefois il ne faut pas être fin analyste pour déclarer que l'Europe n'est pas au mieux !
Et je lis pourtant à l'instant même l'analyse de la SPGP (Société Privé de Gestion de Patrimoine), dont les fonds étaient sur le devant de la scène il y a quelques années (gamme RP Sélection en particulier, Tectonic Fund ...), en date du 7/10/2014 :

"le marché mondial des actions (MSCI World) affiche toujours une performance positive mais relativement contenue à +2,2% depuis le début de l’année. Les bons chiffres de croissance mondiale, les perspectives d’amélioration de l’économie européenne ainsi que la baisse de l’euro laissent présager d’un dernier trimestre sous le signe de la croissance des actions."

Les clients sont ainsi bien rassurés ! smile


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#27 18/10/2014 07:35:52

Franck
Administrateur

Re : Lettres Carmignac Gestion

Bonjour,

"Le monde réel finit toujours par prévaloir", le petit billet pas forcément très optimiste d'Edouard Carmignac (17/10/2014) hmm :

Lire


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

#28 18/10/2014 11:53:44

Brouxd
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Edouard sous-entend assez clairement que ça pourrait swinguer et que LUI saura gérer.
Sachant qu'il a souvent eu raison dans le passé, et qu'il semblerait - cf news ici et là - qu'il ait bien senti la bourrasque venir il y a environ une semaine en vendant environ la moitié de ses lignes action avant le plongeon, je lui prête volontiers ce savoir-faire.

Même si force est de reconnaître que la maison Carmignac a souffert depuis environ 2 ans, il ne faut jamais enterrer ses anciennes idoles…

Bon WE sous le chaud soleil d'automne,
Bernard

Hors ligne

#29 23/10/2014 14:11:15

Brouxd
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Papier sur la vision Carmignac des marchés.
Toujours intéressant de lire ceux qui se mouillent (il y en a peu, les gérants d'OPCVM ont tellement peur de faire fuir leurs clients). Ça rejoint mon intime conviction. Seule parade à mon humble avis: que les banques centrales décident de soutenir le marché envers et contre tout, ce qui peut prolonger la danse... mais plus dure encore sera la chute.

Alors que les marchés se calment depuis lundi après la brève panique de la semaine dernière, il serait sérieusement temps d’alléger ses positions selon Carmignac Gestion. Le gérant français estime que le retournement d’indicateurs clés laisse entrevoir l’approche de fortes turbulences.

Carmignac Gestion n’y va pas par quatre chemins. En ce début de quatrième trimestre, le fonds donne une ligne directrice claire : il faut alléger les portefeuilles d’actions et passer sans tarder sur des valeurs « refuges ».

États-Unis : les indicateurs passent au rouge

Trois indicateurs clés de l’économie américaine ont baissé simultanément le mois dernier : l’ISM manufacturier (état de santé du secteur manufacturier), l’indice du climat des affaires et l’indice de confiance des consommateurs. Simple contraction passagère ou premiers signaux d’un retournement de tendance ? Frédéric Leroux, gérant global chez Carmignac, affirme clairement que ces indicateurs laissent « craindre un ralentissement aux États-Unis ».

Surtout, le gérant français s’inquiète très fortement d’un autre indicateur moins célèbre : l’indicateur NIPA lié aux profits des entreprises. En 20 ans, cet indicateur très macroéconomique ne s’est retourné à la baisse que deux fois, anticipant avec un ou deux ans d’avance les vastes phases de contraction des profits des entreprises en 2001-2002 et 2008-2009. Une corrélation inquiétante alors que l’indice NIPA a commencé à se retourner à la mi-2013. Si l’histoire se répète, cet indicateur serait de mauvais augure pour 2015.

Carmignac résume : « l’abaissement des perspectives de croissance et la montée des incertitudes justifient un marché moins favorable ».

Europe : toujours les mêmes problèmes

Pas de nouveautés pour l’Europe, dont la croissance est toujours molle. Carmignac souligne avoir prévenu au dernier trimestre que les indicateurs allemands risquaient de se retourner, ce qui s’est révélé être le cas il y a deux semaines. Le lourd déficit structurel français est par ailleurs une vraie source d’inquiétude tandis que l’Italie, malgré son excédent primaire, ne parvient pas à maîtriser sa lourde dette souveraine.

Le salut de l’Europe ne pourrait venir à court terme que de la BCE. Frédéric Leroux souhaite voir « un Draghi de combat » pour relancer l’économie européenne. « Le temps de réaction de la BCE sera déterminant » affirme Carmignac, qui préfère rester peu exposé aux actions européennes.

Arbitrages à effectuer d’urgence

Frédéric Leroux ne cache pas ses perspectives négatives sur le marché. Sans vouloir donner d’objectif à moyen terme sur les indices boursiers comme le CAC40 ou le S&P500, les arbitrages effectués par Carmignac laissent peu de doute sur la tendance des mois à venir. « Le retour des incertitudes milite pour davantage de valeurs refuges », affirme Carmignac.

Le gérant recommande clairement d’alléger ses positions sur les marchés actions. Les valeurs cycliques (très dépendantes de la conjoncture économiques, notamment dans l’industrie) sont à vendre. Pour ne pas quitter complètement les marchés actions, les valeurs défensives (peu sensibles à la conjoncture, notamment dans la santé) sont à privilégier.

Par ailleurs, les portefeuilles d’actions peuvent se réorienter vers les actions libellées en dollars. Une manière de profiter de la baisse de l’euro et du renforcement du dollar dû aux différences de politique monétaire entre la BCE (de plus en plus accommodante) et la Fed (de plus en plus restrictive). Le dollar fait par ailleurs figure de valeur-refuge, souligne Rose Ouahba, responsable équipe taux chez Carmignac.

Retour de la volatilité

Le retour de la volatilité constaté la semaine dernière devrait s’accentuer d’ici peu, affirme également Rose Ouahba. Le mécanisme macroéconomique est simple : la volatilité dépend en grande partie de l’action des banques centrales. Ces dernières années, le soutien monétaire de la Fed a beaucoup calmé les marchés et leur volatilité. A l’inverse, le retrait progressif de son soutien monétaire à partir de l’année prochaine va inévitablement retirer une partie du « filet de sécurité » des marchés américains, et donc engendrer un retour plus marqué à la volatilité. La BCE n’y changerait rien en Europe : si la volatilité augmente aux États-Unis, elle augmentera partout.

Or, volatilité et inquiétudes ne font pas bon ménage. Carmignac s’inquiète donc des effets à venir sur les marchés, et résume la situation en constatant que « la fin du « QE3 » [tombe] à un mauvais moment du cycle américain ». Au point de s’interroger sur le besoin d’une éventuelle quatrième phase de quantitative easing à venir à plus long terme. Un QE4 n’a jusqu’ici jamais été évoqué.

Un seul conseil dans ce contexte : diminuer le risque de son portefeuille avec des produits moins volatiles, notamment avec des obligations. Leur rémunération est faible actuellement, mais la prudence prévaut.

Pays émergents : des opportunités à bien choisir

Carmignac se montre en revanche plus optimiste sur la Chine et surtout sur l’Inde. Malgré un léger ralentissement de la croissance chinoise, le dynamisme de la consommation intérieure devrait maintenir le pays en bonne voie à long terme. Même chose pour l’Inde, qui connait un dynamisme en partie dû à la volonté du nouveau gouvernement, qui souhaite fortement doper l’industrie du pays.

Inversement, le Brésil se retrouve fortement pénalisé par la baisse des prix des matières premières, qui constituent une part très importante de ses exportations. La conjoncture pourrait avoir du mal à s’améliorer à court terme dans ce pays. La prudence reste donc de mise.

Les investisseurs intéressés par les pays émergents devraient donc être vigilants dans leurs choix : tous les pays émergents ne peuvent pas être mis dans le même sac et n’offrent pas les mêmes opportunités. Carmignac recommande ainsi une « exposition sélective » aux pays émergents.

Cdt Bernard

Source: Boursorama de ce jour

Hors ligne

#30 23/10/2014 15:15:54

Jouvenette04
Membre

Re : Lettres Carmignac Gestion

Brouxd a écrit :

Papier sur la vision Carmignac des marchés.

Un seul conseil dans ce contexte : diminuer le risque de son portefeuille avec des produits moins volatiles, notamment avec des obligations. Leur rémunération est faible actuellement, mais la prudence prévaut.

Cdt Bernard

Source: Boursorama de ce jour

Joli papier; merci Bernard.

Ce genre de conseil veut-il dire : "diminuez vos lignes actions" ou bien "virez toutes vos lignes actions" ?
Parce que, un portefeuille normalement constitué a dans les 50% exposé actions.
Aller vers des actions en US$ pour profiter de la baisse € oui mais, si les actions baissent, quel intérêt au final?

Cordialement

Régis

Dernière modification par Jouvenette04 (23/10/2014 15:42:24)

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis