#1 04/01/2012 20:41:41

yayofonds
Membre

Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Les fonds obligataires bien moins recherchés en 2011 qu’en 2010

Selon les statistiques d’EPFR, les investisseurs sont sortis des fonds obligataires européens durant 46 semaines sur 52

La plupart des banques recommandaient les actions il y a un an et promettaient des gains d’environ 10%. Les investisseurs ont rapidement déchanté et ont progressivement quitté cet instrument de placement pour privilégier des placements apparemment moins risqués, les obligations. Sur l’ensemble de 2011, les entrées de fonds se sont élevées à 110,6 milliards de dollars dans les obligations et les sorties à 160,1 milliards dans les actions, selon les statistiques de EPFR Global. Cette dernière analyse pour un total de 13 000 milliards de dollars de fonds de placement au plan global.

Après avoir investi 95 milliards de dollars dans les fonds émergents en 2010, les sorties de fonds dans ce secteur ont atteint 47,7 milliards de dollars en 2011. La fin d’année n’a pas signalé d’amélioration avec sept semaines consécutives de sorties de fonds. Le nom de BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) n’est plus une garantie de succès. Les désinvestissements se sont succédé durant 48 des 52 semaines pour ce type de fonds. Les désinvestissements ont même atteint un niveau record en Amérique latine, notamment au Brésil. Les émergents moins connus, comme les «marchés frontières» et les nouveaux fonds dits Civits ­ (Colombie, Indonésie, Vietnam, Egypte, Thaïlande et Afrique du Sud) ne s’en sortent guère mieux.

Dans les pays industrialisés, les fonds en actions n’ont pas davantage convaincu. Le désaveu est encore plus marquant puisque les sorties de fonds ont doublé à 123,8 milliards de dollars. Le dernier trimestre a mis en évidence un changement majeur en faveur des Etats-Unis. Les fonds américains ont attiré 3,7 milliards au dernier trimestre, avec des gains durant huit des dix dernières semaines. Si le grand public reste à l’écart, les institutionnels sont plus confiants à cet égard.

Fort désengagement

L’analyse sectorielle indique un fort désengagement hors des financières, après une année 2010 légèrement positive.

Le secteur de la santé et de la biotechnologie a connu sa meilleure année depuis 2004, même si au total les investisseurs ont encore été vendeurs nets (pour 0,5 milliard de dollars).

Les fonds obligataires ont été les principaux gagnants de l’année. Mais l’afflux de fonds atteint à peine le tiers du niveau des deux années précédentes. Les experts de l’EPFR mettent en évidence deux constantes: l’aversion pour les titres européens et l’appétit pour les titres du gouvernement américain. L’intérêt pour les fonds obligataires américains s’est encore renforcé en fin d’année. Par contre, les sorties hors des fonds européens ont dépassé le record de 2008. Les ventes nettes se sont produites durant 46 semaines en 2011.

(Emmanuel Garessus - LeTemps.ch - 04/01/12)

Hors ligne

04/01/2012 20:41:41

Pub

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps



#2 04/01/2012 20:48:49

yayofonds
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

oblig.png

Hors ligne

#3 05/01/2012 08:39:24

Félix
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Le bilan par le journal Le Temps est une chose concernant les fonds obligataires, mon expérience en est une autre.

Pour ma part je peux vous dire que je ne suis pas mécontent d'avoir eu plusieurs fonds d'obligations en 2010 et surtout en 2011 essentiellement des fonds corporate, des convertibles, des emprunts d'état, sans compter les fonds mixtes qui possèdent aussi de bonnes proportions d'obligations.

Au dernier semestre 2011 (un peu trop tôt) j'ai commencé à rebalancer massivement sur des fonds actions mais je garde encore précieusement mon M&G Optimal Income (diversifié obligataire) pour environ 28% du total d'un de mes portefeuilles.

Je ne comprendrai jamais que des gens cherchent coûte que coûte à rester perpétuellement et uniquement en fonds actions et se prendre en pleine figure les tourmentes des marchés comme en 2011.
Pour l'anecdote, je pense que le portefeuille Frikenfonds aurait pu très bien frôler le vert s'il avait eu en son sein des fonds obligataires quitte à revenir plus tard sur des fonds actions. Et quand je parle de fonds obligataires je ne parle pas des fonds (inverse) de type Acer Cube ou autres. Je constate aussi que la culture des fonds obligataires n'est que peu présente dans l'esprit des investisseurs de base et c'est très dommage.

Je n'ai pas fait le calcul et je n'en ai pas envie, mais si j'avais gardé 100 % de mes fonds purs actions (pourtant des bons) je ne vous parle pas de la gamelle en 2011 mais aussi avant en 2008 et 2009.

Dernière modification par Félix (05/01/2012 08:48:18)


Cette intervention n'est pas un conseil en placement, ni une invitation à l'achat ou à la vente, tout juste un simple avis à titre purement informatif. Il convient de prendre en votre âme et conscience l'initiative de votre choix d'investissement.

Hors ligne

#4 26/10/2015 12:12:26

Avbi
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Bonjour,
Bourso écrit le 23/10/2015 (entre autres) :
Le rendement à deux ans de la dette souveraine espagnole  ES2YT=TWEB  s'est inscrit à -0,027% et celui de la dette souveraine italienne à -0,005%  IT2YT=TWEB . Le taux à deux ans allemand a quant à lui atteint un plus bas record de -0,346% 
on observe en effet pas mal de taux négatifs sur
http://bourse.latribune.fr/cours/taux-zone-euro/

Comment suivre ces cours (IT2YT ES2YT DE2YT tickers peu référencés) et les interpréter ?

Qui a suffisamment peur pour investir à taux négatif ?

La question n'est pas forcément bien positionnée mais il y a déjà beaucoup de rubriques.
Avbi

Hors ligne

#5 26/10/2015 12:53:25

Jules-Edouard
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Bonjour Hervé

Jean-Pierre Gaillard a donné la meilleure interprétation : quand on loue un coffre-fort pour y placer ses bijoux, on est prêt à payer pour cela.

cdt

Jules

Hors ligne

#6 26/10/2015 19:06:29

Avbi
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Bonsoir Jules,
Mais donc Qui et pour quels volume de flux, est-ce une tendance majeure ?
Trop novice dans le circuit je me demande si c’est "comme avant" = au rythme des saisons ou bien les paradigmes changent-ils vraiment ?
Une crise obligataire comme l'évoquait Félix ça serait bien l'inverse non, cad remontée des taux et effondrement des cours des anciennes obligations (selon leur sensibilité) .

Inversement les chinois qui avaient amassé beaucoup de bons du trésor US se verront pénalisés si la FED remonte les taux, n'ont-ils pas intérêt à éviter cela en plus des fuites de liquidités ?
J'ai envie de résigner .. Le Père Plex.

NB actuellement la divergence s'accentue entre
AMUNDI ETF EURO HI YI LKD BOND IBOXX (C) FR0011494822
et
AMUNDI ETF GVBDEUROMTSBROADINGRUCITSETF FR0010754192
par exemple.

P.S. pour les taux négatif
http://economic-research.bnpparibas.com … dPdf=27184

Dernière modification par Avbi (18/11/2015 23:28:29)

Hors ligne

#7 28/10/2015 13:38:12

Jules-Edouard
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Bonjour Hervé

sur la Chine, je vous recommande l'émission "l'économie en questions" de samedi 12h sur France Culture : la journaliste Dominique Rousset avait invité deux universitaires que May-the connait peut-être : l'un de l'universisté Aix-Marseille, l'autre de Sciences Po Aix.
voir aussi la bibliographie sur la page d'accueil de cette émission avec notamment un ouvrage de prospective intitulé "Chindafrique".

Actuellement on peut suivre dans la presse le compte rendu du sommet de New-Delhi auquel participent 40 chefs d'Etat africains. Après la Chine, l'Inde se place...

cdt

Jules

Hors ligne

#8 29/10/2015 12:46:41

Avbi
Membre

Re : Fonds obligataires : petit bilan 2011 par le magazine LeTemps

Merci Jules (aussi pour les comple St)
localisé
http://www.franceculture.fr/emission-l- … ale-2015-1
Je vais écouter, l'argument classe moyenne du gestionnaire de CG nouvelle Asie  m'avait convaincu mais il faut lisser probablement & CG n'est pas retenu dans la liste des fonds à jouer pour le rebond (?).
J'ai l'impression que Yellen remue le lait dans la casserole pour éviter que ça déborde, les fondamentaux tels que investissements indus et Immobilier US sont à la baisse alors que la remontée des taux est évoquée. Souffler le chaud et le froid stabilise peut être un peu à CT.
L'agressivité du QE Europe pourrait être déterminant selon les posts Bloomberg .
Cdt rv

PS voir aussi les videos avec Pierre Sabatier

http://www.sicavonline.fr/index.cfm?act … -inquieter
https://www.youtube.com/watch?v=cUkDADdFBy4
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplaye … 83064.html


http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplaye … 51691.html  (effet d'evictions des investisseurs du marché des obligations vers celui des actions par les achats des banques centrales, US en Fin de cycle europe en milieu de cycle,
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplaye … 97255.html  ( Brésil en perdition ?,

Dernière modification par Avbi (18/11/2015 23:50:41)

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis