#1 07/11/2017 07:11:49

May-the
Membre

Ça se corse pour les small caps

Un petit tri sur Quantalys, qui vaut ce qu'il vaut car il est très basique....

En sélectionnant les catégories "fonds petites et moyennes capitalisations" zone Europe, Euro et France et en excluant les parts institutionnels, on trouve 198 fonds 4 et 5*.
Sur ces 198, 189 ont une performance positive à 3 mois, seuls 7 sont négatifs (dont Quadrige Rendement, Sunny Managers, Découvertes et Sextant PME...). Mais à 1 mois, 80 sont négatifs, alors que le CAC gagne 2.6%.  Bref le vent tourne, sachant que je ne regarde que les meilleurs de la catégorie.

Dernière modification par May-the (17/11/2017 08:06:26)

Hors ligne

07/11/2017 07:11:49

Pub

Re : Ça se corse pour les small caps



#2 07/11/2017 08:17:50

Félix
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Excellent constat May-the et si l'on jetait un petit coup d'oeil sur les fonds fermés on verrait aussi que la fermeture n'empêche pas la baisse des VL. J'en viens à me demander si ces fermetures ne sont pas des arguments commerciaux.


Cette intervention n'est pas un conseil en placement, ni une invitation à l'achat ou à la vente, tout juste un simple avis à titre purement informatif. Il convient de prendre en votre âme et conscience l'initiative de votre choix d'investissement.

Hors ligne

#3 07/11/2017 13:54:57

Brouxd
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Il y a clairement une rotation au profit des grandes caps, phénomène qui a été annoncé par certains fonds (Amiral en parlait il y a peu).
A choisir, pour l'exemple, Sextant PEA qui ne se limite pas aux actifs éligibles en PME (contrairement à Sextant PME) pourrait donc surperformer quelque temps.
Du côté des sectoriels, je pense qu'il y a aussi matière à regarder:
- Pétrolières
- Minières
- Emergents
- Techno (avec un risque cependant élevé vu les valorisations dingues atteintes par les GAFA, lesquelles entrainent le mouvement)

A l'inverse, Douala soulignait il y a qq jours la tendance plutôt baissière à CT sur les Biotech (secteur dans lequel je n'ai jamais mis le doigt faute de comprendre / maitriser)

Pour rire: à quand un fonds synthétique répliquant l'évolution du Bitcoin ?
Là c'est du casino grandeur nature...

Dernière modification par Brouxd (07/11/2017 13:55:16)

Hors ligne

#4 07/11/2017 14:01:56

Brouxd
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Au risque de me répéter, les fonds H20, Multibonds en particulier, surfent sur une très belle tendance avec ses principaux thèmes de prédilection qui se concrétisent (rebond USD, vente de sensibilité souverains Europe Sud...)

Une des options de diversification qui me semble la plus évidente ces temps-ci

Hors ligne

#5 07/11/2017 14:19:23

dav69
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Ça se corse sur les smalls caps, disons que celle-ci ont besoin de respirer après la forte hausse du début d'année mais on ne constate pas vraiment de baisse marquée sauf peut-être quelques fonds d'autant que celles-ci profitent moins de la baisse de l'€/$ que les grandes capitalisations.
Quand on voit la performance de Amundi Europe Microcaps à +35% en Ytd ou encore Indépendance et expansion à +28% pratiquement sur leur plus haut par exemple, on est loin de ventes massives.
Pour ma part je ne vois pas d'alerte majeure, et je conserve sur du LT.

Dernière modification par dav69 (07/11/2017 14:57:16)

Hors ligne

#6 07/11/2017 14:36:41

fred78
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Peut être opportun de revenir partiellement sur de vieilles recettes moins typées petites caps ( Dorval Manageurs, Moneta multicaps …)
Sans oublier le Japon.


En investissement, mieux vaut avoir un peu raison longtemps que totalement tort une fois.                    (M.Dinet EDR AM)

Hors ligne

#7 07/11/2017 15:50:30

martins
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour
Je pense aussi que Moneta Multicaps est une sérieuse option avec beaucoup d'atouts vu sa diversification en petites, moyennes et grandes valeurs.
C'est ma 3ème ligne en pondération après BRK.B et I&E et à 20.4 % de progression VL du 2/11/2017 c'est un excellent véhicule d'investissement sur la durée. C'est un généraliste, il est vrai, mais si on n'arbitre pas souvent c'est une des meilleures options sur la durée tout en étant dans de bonnes mains.
amicalement
Antonio

Hors ligne

#8 10/11/2017 10:28:22

dav69
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Et voilà suite au post de May-the les investisseurs prennent leur bénéfices sur les small caps... smile

Hors ligne

#9 13/11/2017 19:43:48

Brouxd
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Depuis la fin Octobre, pas inintéressant de relever que les H2OMB et MS sont stables voire légèrement positifs, alors que les fonds actions Europe dans leur ensemble naviguent entre -1.5% pour les meilleurs et -4.0% pour les pires.

Si entre 2012 et 2016 on a pu constater une vraie corrélation entre ces fonds et une courbe MSCI World "leveraged", il m'avait été répondu à l'époque par leur service client que ce n'était absolument pas structurel et que fondamentalement, les fonds H20 (moins ME qui recourt peu/pas aux shorts) devraient être assez très déconnectés des principaux indices car les sources de (non) performance sont radicalement #.

Crastes a déclaré début 2017 qu'ils allaient fortement utiliser, au vu du contexte, la gestion relative et pas directionnelle (= jouer l'écartement ou le resserrement d'un spread entre deux actifs).
C'est le cas en ce moment, où ils jouent (entre nombreux autres) le resserrement du 10 ans Italien vs le 10 ans Allemand (bund), ou l'aplatissement de la courbe des taux US (resserrement entre le 10 ans et le 5 ans).

On se féliciterait tous si H20 savait aussi protéger parfois contre la chute des indices...d'autant qu'on peut leur reconnaître une excellence en gestion obligataire qui est un peu moins évidente en matière d'actions (cf leurs sources de performance).

Last but not least, on ne plaindra pas le compte en banque de leurs gérants, en se rappelant qu'ils prennent une (monstrueuse) commission de sur-performance de 25% au dessus de leur indice de référence qui est l'Eonia+2.5%. Soit sur MS, la bagatelle de 6.1% de commission sur le YTD...Leur performance brute est en effet de +33% et pas +27% (avant frais)

L'excellence, ça se paie cher....

Dernière modification par Brouxd (13/11/2017 19:52:33)

Hors ligne

#10 13/11/2017 22:57:02

dav69
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

H2o MS pour se protéger contre la chute des marchés? Pourquoi pas big_smile..Les fonds global macro avec leur position short peuvent grimper en marché baissier. JPM global macro opportunités, fonds de la même catégorie, l'a montré début 2016.

Hors ligne

#11 17/11/2017 08:11:34

May-the
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

-3,86% pour Independance et Expansion cette semaine (cotation hebdomadaire du mercredi soir).

Pour revenir au tri de départ où 80 fonds sur 198 étaient négatifs sur un mois, ils sont maintenant 194 sur 198...belle glissade généralisée.
A noter que les fonds habituellement très bons sont quasiment tous dans le dernier décile.
Je ne sais pas trop ce que cela signifie, mais c'est notable.
Espérons que nous avons touché le point bas.

Hors ligne

#12 17/11/2017 14:19:54

Merisier
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Sur Morningstar la catégorie small & mid caps (Fr) regroupe beaucoup de fonds assez différents. Je suppose que c'est la même chose chez Quantalys. Cela va des fonds micro-caps presque purs à des fonds intégrant même des bigs caps, en passant par des proportions variables de smalls et de mids.

Lors des mouvements de marée (les arbitrages sectoriels), le tri se fait mécaniquement suivant la capitalisation moyenne ou médiane. Je pense qu'en bas de tableau on doit retrouver actuellement tous les fonds µcaps, si j'en crois mon portefeuille... big_smile

J'entends par sectoriel : on va chercher les titres / catégories qui ont moins progressé que d'autres sur la période précédente.

Dernière modification par Merisier (17/11/2017 14:23:21)

Hors ligne

#13 07/12/2017 09:23:43

dav69
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Lyxor pea pme négatif sur 3 ans!!!
http://www.morningstar.fr/fr/etf/snapsh … 0P00012QDU

Merci la gestion active pour le pea pme si on avait encore des doutes que les gérants battent leur indice.

Dernière modification par dav69 (07/12/2017 09:24:30)

Hors ligne

#14 07/12/2017 10:29:57

Nivelle
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

On peut citer des fonds qui, à 3 ans font de  + 80 % sunny mangers à + 120 % indépendance = ce forum est fait pour ça aussi

Hors ligne

#15 07/12/2017 14:21:14

martins
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour
Je rejoins Nivelle et bravo aux gérants actifs qui battent le marché même si par moments ils fléchissent. Il faut savoir et avoir le courage de rester avec eux et les accompagner dans le temps.
Je serais toujours reconnaissant à ces excellents gérants qui permettent de valoriser notre patrimoine avec le confort de leur confier les décisions de tous les arbitrages ce qui n'est pas simple loin s'en faut.
Il suffit de gérer un portefeuille en direct tous les jours avec des actions et on se rend compte rapidement que leur métier n'est pas simple du tout.
Quand il y a 30 ans j'ai découvert qu'on pouvait s'appuyer sur eux et les accompagner cela a été une révélation pour moi..... et je n'ai plus jamais quitté cette manière d'investir car j'ai rapidement compris à mes dépens que la gestion des actions  en direct par moi-même tout seul n'était pas toujours si formidable que cela à cause du manque de connaissances et frais d'arbitrages.
amicalement
Antonio

Hors ligne

#16 07/12/2017 16:10:11

May-the
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour Antonio,
L'idée de mon commentaire n'était pas de prévenir que certains gérants faiblissaient, c'était de montrer que la classe d'actifs dans son ensemble était en baisse et qu'il fallait se méfier. Je comprends qu'on souhaite les accompagner dans les moments difficiles, mais il faut aussi savoir ne pas tomber amoureux de ses fonds...Les gérants ne font pas ce métier par totale philanthropie non plus...:-)

Hors ligne

#17 07/12/2017 18:17:26

martins
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour May-the
Votre commentaire n'est en aucun cas en cause car je suis aussi d'accord que ce segment est en sur-chauffe et nous ne devons pas tomber amoureux des fonds ou des gérants qui n'ayant pas leur patrimoine totalement investi dans le fonds en font un métier tout simplement et ceux-là j'essaie de les éviter si possible.
Le cas est un peu différent pour les gérants qui sont investis totalement dans leur fonds ( I&E, Moneta, Amiral, Buffet, etc...).
C'est pour cela que le choix est très difficile si on veut les garder tout le temps ou tant que la stratégie n'a pas changé.
Buffet dit qu'on serait de meilleurs investisseurs si on ne pouvait choisir que 20 fois dans une vie d'investisseur une action ou un fonds. Cela veut dire que chaque arbitrage doit être fait comme si on le gardait tout le temps. Cela n'est pas facile mais oblige à un certain temps de réflexion  avant d'agir et de laisser le temps au temps.
Je voulais seulement par ce message rendre hommage aux bons gérants dans leur ensemble.
merci de vos commentaires et de rendre ce forum très enrichissant.
bien amicalement
Antonio

Hors ligne

#18 08/12/2017 11:53:51

Claudibus
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

@Martins.... Bravo, tout simplement. Moi, je fais cela scrupuleusement depuis 1968....

Hors ligne

#19 08/12/2017 18:57:51

martins
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour Claudibus
Merci pour les encouragements.
Je  sais bien que vous êtes un des premiers à avoir appréhendé cette nouvelle voie d'investissement pour avoir suivi votre file et votre expérience en la matière et je pense que penser et gérer des OPCVM dans les années 1970 devait être vraiment exceptionnel pour l'époque et grisant.
Dommage que les gens n'aient pas été sensibilisés à cela comme étant une autre source de revenus en plus du salaire....
Vous avez pris le chemin avant moi mais je vous suis de loin et reste sur la même trajectoire..... c'est rassurant de voir que d'autres suivent le même chemin aussi...
amicalement
Antonio

Hors ligne

#20 09/12/2017 08:41:48

Schpountz
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

d'autant que ça ne devait pas être simple et facile d'acheter régulièrement et pour de petites sommes des opcvm fin des années 60, puis pendant les années 70 et début 80, les frais devaient être prohibitifs par rapport aux sommes épargnées

Hors ligne

#21 11/12/2017 11:59:19

Claudibus
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Pour autant que je me souvienne, à cette époque lointaine, on n'avait généralement qu'une seule Sicav. Elles étaient réputées "généralistes". Les cours indiquaient le prix d'achat et le prix de reprise. Début 70 on trouvait déjà dans pas mal d'Établissements Financiers des programmes d'investissements systématiques mensuels de dix et quinze ans de 100 FRF et plus, bien entendu. Les frais n'étaient pas très élevés.... pas assez d'ailleurs, car c'est leur modicité qui fut responsable de l'abandon du démarchage par Agent Commercial Indépendant, alors qu’il était en pleine et fulgurante ascension. Les Américains pratiquaient depuis longtemps la rémunération des Agents Indépendants par un système de charge frontale, nommée chez eux "Front End Load". Ce qui consistait à anticiper la commission totale d'un plan de 10 ou 15 ans et en affecter une proportion, généralement la moitié, à une rémunération immédiate. (à l’époque, entre-autres, j’étais Agent de Fidelity Boston Mass.). Ce qui nous obligeait à annoncer au "client" que la quasi totalité de son investissement de la première année représenterait des frais. Dur dur !..mais assez facilement accepté…. Cette pratique, en France, alors que nous démarrions l’idée de développer de grandes Forces de Ventes de SICAV par démarchage pour des Établissements Financiers Français nous fut refusée par la COB et c'est ce qui marqua, après deux ans seulement, la fin des Forces de Ventes en opcvm de l'époque. Dommage car si vous vous amusez à faire une simulation de rémunération sur 10 ans par exemple, avec l'initiale charge frontale, et le reste échelonné et cumulé sur les années restantes, cela devient une véritable rente. Alors que le danger véritable était de sous-payer un vendeur en l’obligeant de « sur-vendre », ce qui, en matière d’épargne, est plus sensible qu’en matière de savonnettes. Personnellement, j'ai été très engagé dans la recherche de cette fameuse autorisation de pratiquer le Front End Load en France. J'ai même fait un « vain » exposé au Ministre des Finances d'alors, Giscard d'Estaing, plus de nombreux exposés ailleurs, et puis, j’ai été pris en charge deux ans par la Chambre Syndicale des Agents de Change pour continuer la démarche. Tout cela aboutissant à soulever des enthousiasmes, mais jamais l’Autorisation de pratiquer cette charge frontale. Détail tristement amusant qui prendrait trop de temps à narrer. En bref quand même, Mr Châtenais alors directeur de la COB devait, en 74, me confirmer qu'un accord était prévu sous forme d'opération pilote pour une Force de Vente de 3000 Conseillers Financiers. Mais moins de deux mois plus tard, un certain Mr Postel Vinay devait remplacer Mr Châtenay. Il me convoquait pour me dire que "tant qu'il serait là, IOS n'aurait pas sa place en France". Seuls quelques vieux initiés savent ce qu'était IOS. Moi, en tous cas, je le savais bien, et après y avoir laissé de très nombreuses plumes, je me retirais définitivement du petit monde de la grande finance. Il faut quand même ajouter que les plumes perdues d'alors furent largement remplacées et enrichies par le seul fait que, pour moi et ma marmaille, nous n'avons jamais cessé d'appliquer les concepts que j'enseignais alors, et comme vous le savez, vous, les heureux initiés, à un profit assez exceptionnel.

Dernière modification par Claudibus (11/12/2017 14:27:45)

Hors ligne

#22 11/12/2017 18:09:33

Douala
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour Claudibus,

Je fais partie des anciens qui ont vécu le scandale financier de l'empire IOS pour International Overseas Services.
J'avais accès aux fonds car j'étais à l'époque résident fiscal à l'étranger et allait souvent à Genève.  Il fallait voir les bureaux à Ferney Voltaire à la frontière Franco-Suisse et les charmantes hôtesses.
J'ai moi aussi laissé des plumes dans l'affaire et le blocage des changes n'arrangeait pas les choses.

Seule consolation, on apprend beaucoup dans ces épreuves.

J'ai beaucoup travaillé aussi avec Fidelity, mais c'était et cela reste une autre dimension.
Il me semble qu'en France nous avons eu aussi à plus petite échelle l'équivalent.
J'ai eu un portefeuille chez Meeschaert qui avait des sicav généralistes "Nouvelle Stratégie " dont je garde un bon souvenir. J'ai vu qu'une sicav avec ce nom existe toujours mais pas terrible. Je préfère H20 Multistratégie.

Dernière modification par Douala (11/12/2017 18:51:13)

Hors ligne

#23 12/12/2017 10:08:13

Claudibus
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour Douala, je me souviens de vous sur le Forum Bourso, il y a bien longtemps, et je me souviens aussi de l'ami Werner (ex IOS aussi) qui avait soulevé tant d'animosités injustifiées. Mais maintenant je découvre que nous étions aussi "collègues" chez Bernie. Mes pertes dont je parle ne datent pas de cette courte aventure IOS, j'avais tout basculé chez Fidelity avant le désastre. Ces pertes résultaient des dépenses importantes que j'avais faites pendant toute la durée "France Investissement" pour la gestion de mon groupe dans la Force de Vente de 70 à 72, plus deux ans à essayer vainement d'obtenir les autorisations nécessaires à pratiquer la Charge Frontale en matière de rémunération de nos assistants "conseillers indépendants". Dépenses qui auraient facilement été absorbées si seulement l'opération avait duré normalement, au moins pour une durée équivalente aux plans systématiques que nous vendions. Mais nos "Assistants" devaient au moins assurer le pain quotidien, ce qui n'était pas le cas, et on ne pouvait pas leur demander d'investir pendant quelques années de plus dans leur propre job. C'est pourquoi, la mort dans l'âme, nous étions obligés d'arrêter ce qui était pourtant une exceptionnell grande réussite. Vraiment très regrettable tout cela.

Si je comprends bien, vous n'avez pas fait partie de l'une de ces valeureuses Forces de Vente Franco Françaises post IOS et vous aviez choisi Meeschaert pour vos propres investissements. C'était un excellent choix. Dans le concert paritaire des Assemblées de la COB, Mr Meeschaert était l'un des plus fervents défenseurs de cette solution de rémunération par la Charge Frontale que nous avions tant de mal à obtenir et il était le premier à voter favorablement à l'issue de mes exposés à la COB.

Souvenirs, souvenirs....

Reste quand même de tout cela une pratique dont la pertinence n'a jamais été démentie, ceci dit après pratiquement 50 ans !...

Hors ligne

#24 12/12/2017 17:02:34

Brouxd
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Claudibus,
Intéressant de mieux comprendre votre parcours et de mesurer votre implication au cœur du métier.
Respect

Meeschaert
Pour l'anecdote, j'ai "suivi" entre 97 et 2005 les comptes de mes parents âgés, lesquels avaient été conduits chez Meeschaert (dans les années 80/85 ?) par un apporteur d'affaire. Ayant peu à peu pris la main, et mesuré l'ampleur du problème, j'ai fait tout transférer (chez EDRAM) tant leur gestion adossée "fonds maison" était cataclysmique.

J'en garde le souvenir d'une société de gestion patrimoniale à l'ancienne, refermée sur elle-même, et qui ne prospère qu'en proportion de l'ignorance de ses clients.
Regard salé, mais pas excessif, de ce que j'y ai vécu...

Hors ligne

#25 13/12/2017 04:16:15

Claudibus
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Bonjour Bernard,

A préciser que je n'ai eu aucune expérience de travail avec la Maison Meeschaert. Simplement, le grand patron avait une grande envie de nous voir réussir et dans nos démarches, notamment à la COB, il était un véritable entraîneur pour ses collègues Agents de Change. A l'époque, les décisions de la COB étaient prises paritairement. Nos alliés inconditionnels étaient les Industriels et les Agents de Change. Contre nous, il y avait les Assureurs et les Banquiers. Il faut dire que nos "plans systématiques" étaient couverts pas la CNP, continuation du plan en cas d'incapacité, terminaison du plan en cas de décès.

Votre anecdote se situe bien après mes aventures des années 60/70. En 80/85 les choses avaient déjà bien évolué.

Dernière modification par Claudibus (13/12/2017 04:19:50)

Hors ligne

#26 20/12/2017 15:28:38

dav69
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

En parlant de Meeschaert

https://www.boursier.com/actualites/new … 51617.html

En attendant les smalls caps se reprennent bien depuis une bonne semaine.

Hors ligne

#27 19/02/2018 20:35:30

May-the
Membre

Re : Ça se corse pour les small caps

Depuis le début de l'année on ne peut qu'être émerveillé par la tenue des small caps, qui après une fin d'année 2017 en berne, sont reparties de plus belle. Ce sont à peu près les seules à faire de la performance sur le marché français, voire européen (avec comme seule exception significative l'Italie). Impressionnant.

http://www.noelshack.com/2018-08-1-1519 … -32-30.png

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis