#31 04/02/2017 11:43:08

dav69
Membre

Re : Compte titres ou PEA

outremer a écrit :

Exemple : chez fortuneo SGL 0% entrée et sortie, et 2,1% de frais de gestion maximum DICI dont rétrocession perçue par fortuneo 0,7%.

Je ne comprends pas concrètement le calcul de coût final (par exemple sur 10000 € sur un an) et surtout l'avantage par rapport à une unité de compte dont les frais de gestion sont à 0,6%.

Bonjour

Les frais de gestion indiqué sur le compte titre Fortunéo sont propres à chaque opvcm comme indiqué dans le DICI de chaque fonds, c'est la même chose pour la détention en assurance vie. Ces frais n'ont pas une grande importance car ils sont déjà inclus dans la vl, et les performances que l'on peut voir sur Morningstar ou ailleurs en tiennent déjà compte.
En gros si Sextant Grand Large gagne 10% au sein d'un compte titre, avec un encours de 10000 euros vous aurez 11000 euros, et pas d'autres frais (les frais de gestion étant déjà inclus dans les 10%)
En assurance vie par contre on vous retirera sur ce montant les frais de gestion payé en UC propre à chaque contrat (entre 0,5% et 1% suivant les contrats) payé en général tout les trimestres. Vous aurez donc un peu moins de part de SGL à chaque trimestre et donc une performance nette moins importante que sur le CTO.
Ensuite la fiscalité à la sortie fera la différence.

Dernière modification par dav69 (04/02/2017 11:48:39)

Hors ligne

#32 04/02/2017 15:38:00

Jérôme
Membre

Re : Compte titres ou PEA

outremer a écrit :

Je ne comprends pas concrètement le calcul de coût final (par exemple sur 10000 € sur un an) et surtout l'avantage par rapport à une unité de compte dont les frais de gestion sont à 0,6%.

Bonjour,

Dans une assurance vie, les titres ne vous appartiennent pas. Il ne s’ agit pas d’une détention « directe », mais d’une unité de compte représentative du titre sous-jacent, le propriétaire du titre étant la compagnie d’assurance, vous n'êtes que le propriétaire d’une créance… la compagnie d'assurance vous facture la détention de la créance 0,5 % ou 0,6 % par an selon l'assureur choisi.

Contrairement à certaines idées reçues, la fiscalité présente quelques atouts dans un CTO à condition d'en tirer profit.
En cas de moins value, elles sont prises en compte pour les défalquer des plus-values. Ainsi, pour une opcvm que souhaitez conserver et qui a enregistré une moins-value conséquente, vous avez la possibilité de la vendre et de la racheter dans la foulée. Vous avez ainsi capitalisé de la moins value que vous pourrez utiliser ultérieurement.

D'autre part, comme le dit Warren Buffet, mieux vaut quitter la barque qui prend l'eau que d'essayer de la vider. Si vous faites le choix de vendre un titre avec une moins value, celle-ci pourra être défalquée sur un titre que vous avez vendu avec plus value.

Des abattements existent selon la durée de détention. Pour les titres détenus depuis plus de 8 ans, un abattement de 65 % est appliqué sur les plus value, ce qui est intéressant pour du buy & hold. Vous accumulez ainsi vos titres et une fois arrivé à la retraite, vous en vendez une petite partie pour vous constituer une rente annuelle. Les titres vendus seront détenus pour la plupart depuis plus de 8 ans, la fiscalité sera, à mon avis, moins conséquente que si des frais de gestion de 0,6 % par an venaient amputer votre capital.
0,6 % peut ne pas paraître important, mais c'est tout de même 3.000 euros par an pour 500.000 euros investis. Faites le calcul sur 10 ans...

Jérôme


- "Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elles ne vous disent rien sur l'avenir."
- "Les tournois sont gagnés par les gens qui se concentrent sur le jeu, pas sur le tableau des scores"
Warren Buffett

Hors ligne

#33 04/02/2017 19:03:44

outremer
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Je vous remercie sincèrement tous pour vos réponses claires et pour les conseils.
Cordialement.

Dernière modification par outremer (04/02/2017 19:05:26)

Hors ligne

#34 07/02/2017 15:54:05

outremer
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Encore une question pédagogique.
Lorsque l'on détient un fonds ou un ETF sur CTO ou PEA, la vente c'est le même principe que pour une action ? C'est à dire que pour vendre ce fonds, il faut un acheteur de l'autre côte. Ou bien la maison de gestion assure toujours la liquidité du titre ? Bref qu'en est-il de la liquidité des fonds ?

Dernière modification par outremer (07/02/2017 22:49:24)

Hors ligne

#35 07/02/2017 16:44:32

Jérôme
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Bonjour,
Un ETF est côté en bourse comme une action. En conséquence, il faut d'un côté un acheteur et de l'autre côté un vendeur. Vous pouvez échanger plusieurs fois par jour un même ETF.
Pour une sicav, c'est un peu différent. La société de gestion doit publier à la clôture des marchés la valeur du fonds. Elle doit vous racheter les parts en votre possession si vous voulez les vendre. La différence réside dans le fait que vous ne connaissez par le cours d'achat ou de vente d'un fonds contrairement aux ETF.

Une opcvm est souvent décimalisable contrairement à un ETF, vous pouvez ainsi investir la même somme chaque mois sans vous préoccuper de la valeur du fonds.
Généralement les ETF  sont moins chargés en frais car il s'agit pour la plupart d'une gestion passive qui réplique un indice que vous choisissez.


- "Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elles ne vous disent rien sur l'avenir."
- "Les tournois sont gagnés par les gens qui se concentrent sur le jeu, pas sur le tableau des scores"
Warren Buffett

Hors ligne

#36 07/02/2017 17:28:51

Casi
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Pour un ETF il y a des market makers qui se chargent de la liquidité, aucun soucis pour ça, il y a virtuellement une infinité d'acheteurs / de vendeurs. Il faut juste voir si le spread entre le buy/ask et la NAV n'est pas trop importante.

Dernière modification par Casi (07/02/2017 17:29:24)

Hors ligne

#37 07/02/2017 23:11:41

outremer
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Merci pour vos réponses

Jérôme a écrit :

vous ne connaissez par le cours d'achat ou de vente d'un fonds

Y a-t-il généralement une grosse différence entre le cours d'achat et celui de vente en général ?
Donc on peut partir du principe qu'un fonds c'est toujours plutôt liquide.
Effectivement l'opcvm n'est pas décimalisable, ce qui peut être effectivement un soucis (je pense à Keren Patrimoine vers les 2000€... çà fait cher l’arbitrage)

Isaac a écrit :

si le spread entre le buy/ask et la NAV n'est pas trop importante.

Ok, l'écart entre l'offre et la demande. Mais que signifie NAV ? Le market makers est-il toujours liquide surtout en cas de grands vents...

En fait je remets le nez dans les Opcvm car je peux y consacrer du temps à nouveau après la naissance de mon fils.
Je possède trois AV chez Bourso, Fortuneo, et MPL en fonds euros principalement avec qq % de scpi. Ceci représentant une grosse réserve d'argent (4 ans de salaire), ayant ma résidence principale et ne souhaitant pas investir dans l'immobilier, j'ai réactivé un PEA dormant et ouvert un CTO chez Fortuneo pour y diriger maintenant mes économies mensuelles.

PEA et CTO : entre les coûts, la fiscalité, la transmission du patrimoine, et autres convictions boursière... c'est très difficile de faire sa propre synthèse.

Hors ligne

#38 07/02/2017 23:40:02

Malolechat
Membre

Re : Compte titres ou PEA

C'est pourquoi j'ai decidé de repartir équitablement mon épargne et 1/5 de mes revenus sur les 3 enveloppes smile

Hors ligne

#39 07/02/2017 23:52:48

outremer
Membre

Re : Compte titres ou PEA

Malolechat a écrit :

C'est pourquoi j'ai decidé de repartir équitablement mon épargne et 1/5 de mes revenus sur les 3 enveloppes smile

J'ai lu avec attention votre file, celle de Jérome entre autres... enaccord

Hors ligne

#40 08/02/2017 04:50:32

Casi
Membre

Re : Compte titres ou PEA

outremer a écrit :
Isaac a écrit :

si le spread entre le buy/ask et la NAV n'est pas trop importante.

Ok, l'écart entre l'offre et la demande. Mais que signifie NAV ? Le market makers est-il toujours liquide surtout en cas de grands vents...

La net asset value = la vraie valeur de l'ETF selon ses sous-jacents. Si ton ETF réplique un indice de 10 actions à 10€, la NAV est de 100€. Les market makers seront, par exemple, à 100.1€ en ask et 99.9€ en bid si on suppose un bid/ask spread de 99.9/100.1=0.1998%.

En résumé, si tu fais un achat puis une vente de cet ETF, tu paieras 2 fois les frais de courtage + le bid/ask spread. Pour un achat seulement, le courtage + la moitié du bid/ask spread (ici tu paieras 100.1€ pour une NAV de 100€ + courtage). Tout ça vaut dans le cas où il n'y a aucun "vrai" acheteur/vendeur en face, c'est en quelque sorte le maximum que tu puisses payer.

Pas de soucis de liquidité. En fait les market makers sont toujours gagnants : quand tu veux acheter l'ETF, ils te le vendent à 100.1€, et achètent les sous-jacents (les 10 actions à 10€) pour compenser. Donc ils gagnent 0.1€ dans l'opération. Aucun intérêt à arrêter, c'est un arbitrage qui fonctionne toujours.

Dernière modification par Casi (08/02/2017 05:04:58)

Hors ligne

Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis