#1 04/07/2011 08:52:25

Franck
Administrateur

fonds de fonds

Bonjour,

Un petit article paru dans les Échos en mars 2011 pour celles et ceux qui ne seraient pas très familiers du concept de multigestion :

De même qu’il est bien difficile à un particulier de s’informer sur les milliers d’actions, d’obligations, de produits structurés existant dans le monde, ce qui le conduit à confier la gestion de ses économies à un gestionnaire, via des Sicav, des Fonds commun de placement, ou des mandats de gestion directe, de même il est bien difficile pour un gestionnaire de suivre tout sur tout et en même temps, les placements de tous ses clients. C’est la raison pour laquelle les Fonds de fonds, sont nés en tant que catégorie à part des fonds d’investissement.

Le principe d’un Fonds de fonds est simple : le gestionnaire, ou asset manager,  ne recherche pas ses supports d’investissements dans les valeurs mobilières ou produits dérivés en direct, il va rechercher et identifier des gestionnaires dont les compétences s’expriment au travers de la spécialisation des fonds dont ils ont la responsabilité. Dans la pratique on dira que le fonds pratique la multi-gestion. C'est en tout cas un topique de la gestion qualitative.

Le gestionnaire d’un Fonds de fonds va, en fonction de l’orientation qu’il souhaite donner à son fonds pour satisfaire la demande des investisseurs, rechercher les fonds qui correspondent à leurs besoins et, surtout, les gestionnaires les meilleurs ou les plus réputés dans des domaines très pointus. Ces domaines peuvent être géographique, sectoriels, par type d’entreprises (mid-cap, non-coté), par techniques d’investissement (Hedge Funds, Fonds à risque, Venture capital) ou par type de supports (obligataires, produits dérivés, monétaires etc.).

Pour les investisseurs, l’avantage est, on le pressent, très clair : le bon gestionnaire de Fonds de fonds va rechercher les meilleurs gestionnaires et ouvrir un monde d’opportunité à ses clients. En revanche, les inconvénients existent : le premier, et non le moindre est lié à l’accumulation des frais, ceux du fonds et ceux des fonds dans lesquels il investit. Il est d’autres inconvénients plus graves. Le premier est celui de la liquidité : les fonds dans lesquels le Fonds de fonds s’investit peuvent être peu liquides selon leur typologie d’intervention ou leur domaine d’investissements. Les fonds « private equity » ou « hedge funds » sont par nature moins liquides que les autres. Le gestionnaire d’un fonds de fonds doit être extrêmement présent vis-à-vis des gestionnaires des fonds dans lequel il investit. Il faut qu’il s’informe en permanence de leur politique, de leur stratégie, de leurs résultats…et il faut qu'il informe ses investisseurs. En somme, c'est un peu un métier de Family office.

Les mauvaises surprises sont particulièrement pernicieuses : c’est ainsi que les fonds dirigés par B.Madoff, se sont retrouvés souvent dans des Fonds de fonds. Les gestionnaires n’avaient pas été attentifs ou bien avaient été séduits par les dires, exposés et présentations de B.Madoff. En tout cas le résultat a été parfois catastrophique pour des porteurs de parts de Fonds de fonds découvrant à leurs dépens qu’ils avaient investis dans une escroquerie. Les Fonds de fonds sont donc les proies toutes trouvées des "Actifs toxiques".

Pascal Ordonneau

La formule peut néanmoins être attractive pour un débutant ou quelqu'un qui ne veut vraiment pas passer du temps à éplucher les fonds un par un. Autre option plus intéressante peut-être pour des personnes ayant déjà un portefeuille de fonds : les fonds de fonds alternatifs, qui permettent d'avoir accès à ce type de gestion à moindre risque.
Il me semble que les fonds de fonds étaient autrefois davantage réservés à une clientèle d'investisseurs institutionnels.


L'investissement en OPCVM (Sicav - FCP)
fonds prend un "s", au singulier comme au pluriel | krach s'écrit avec "ch"

Hors ligne

04/07/2011 08:52:25

Pub

Re : fonds de fonds



Pied de page des forums

Partager :

Partenaires : Fundkis